Infrastructures

Toilettes, ombrage, électricité, musique, nourriture… Vous pouvez aider !!

Chaque événement a besoin d’une infrastructure et nous avons besoin de votre aide pour monter ces projets et qu’ils soient prêts à temps.

Peu importe vos habiletés et votre expérience, chaque paire de mains est utile ! Si vous voulez vous impliquer, email svp volunteers@goingnowhere.org

Les projets d’Infrastructures incluent:

  • First shade – c’est l’espace de travail opérationel pour la première et la dernière équipe sur le site. Aussi appelé « Container Village ».
  • Werkhaüs – C’est l’espace de vie de toutes les personnes sur le site durant le montage (set-up) et le démontage (strike). Un espace commun pour se reposer, chiller, et jouer. Werkhaüs héberge aussi le DVS (Department of Volunteer Servicing) aussi connu sous le nom “Fluff” : une équipe qui prend soin de l’état de santé physique et mentale des bénévoles. Durant l’événement, Werkhaüs est une barrio (camp) semi-normal occupé par des « humains très investis » et il accueil des ateliers en rapport avec l’organisation du Nowhere.
  • Middle of Nowhere (MoN) – un large espace commun, avec de l’ombre et un système de son qui accueille des workshops, des performances, des discussions et des concerts.
  • La Cantina – c’est là où les volontaires (ceux qui font des missions d’au moins 6 heures) prennent leur repas !
  • NoInfo – c’est le bureau central qui donne conseils, aide et informations. C’est l’endroit où aller pour se porter volontaire pour un « shift », pour trouver un covoiturage ou pour donner/chercher un objet perdu. C’est aussi ici que vous pouvez dénicher un workshop de dernière minute en y consultant le tableau What? Where? When? Guide, qui donne chaque jour les activités possibles au Nowhere. Et pour finir, c’est endroit ou vous pouvez acheter de la glace ou un « bon » pour re-remplir votre watercube : le seul commerce sur le site !
  • Malfare – Le « centre médical » est opéré par des volontaires 24/7 pour des raisons médicales, de bien-être ou de sécurité. On porte une attention particulière au bien-être de la personne, en particulier lorsque les événements prennent une tournure trop lourde à porter pour une seule personne.
  • Ohana House – c’et le Département de l’Intégration qui gère ce site : un espace dédié à la sécurité/sobriété qui accueille tous les âges et situations. Nous donnons chaque jour des événements pour promouvoir l’inclusion dans la communauté tout comme nous organisons aussi des activités créatives, et mettons à disposition un espace de détente pour ceux qui cherchent le calme, loin du tumulte et du tut-tut de la ville. Cet espace se bat pour être tourné vers les enfants à tout moment : toute personne entrant sur ce site est prié d’agir avec considération et contrôle de soi.
  • Gate & Greeters – Ils vous accueillent et vous disent au revoir, 24/7. Ils vous remettent votre bracelet et vous donnent les informatiques basiques sur l’événement.
  • Toilettes – Oui, bon, hein, vous savez comment on s’en sert, débrouillez-vous, vive l’auto-suffisance. Mais comme c’est vraiment important que tout le monde comprenne bien : on a créé un page spéciale « Shit Talk ».
  • Power grid (réseau électrique) – nécessaire pour faire fonctionner les lumières, les systèmes son et parfois, les installations artistiques.
  • Et toute l’infrastructure nécessaire à tout le monde ou qui requièrent un permis (i.e. panneaux de signalétique, barrières, extincteurs…)

Vous voulez construire avec nous ?

Vous voulez aider à faire sortir de la poussière une cité ? Ou juste envie de travailler sous le soleil ?

Venez avec nous, que vous soyez un/une charpentier ou un/une gouvernant !

Vous pouvez joindre notre adorable B.D.S.M (Build Design and Strike Management aka Bureau du (Dé)montage Salement Moderne) et notre pilote à BDSM@goingnowhere.org, on a besoin de vous !

ET SI ON PARLAIT DE MERDE

Même si vous avez déjà été à d’autres burns, vous vous posez sûrement la question des toilettes. Elles sont comment ? Est-ce qu’elles puent ? Côté intimité, on est comment ? Est-ce qu’on doit se poser des questions sur la santé ou sur des problèmes éventuels ?